Droit à l’oubli: Bing emboîte le pas à Google!

Tout comme Google avant lui, le groupe Microsoft a enclenché le dispositif “droit à l’oubli”, qui permet aux internautes de réclamer le retrait de liens “obsolètes, non pertinents ou inappropriés” les concernant, dans les résultats des moteurs de recherche européens.

C’est donc à la demande de la Cour Européenne de Justice que depuis le mercredi 16 juillet, Bing a mis à la disposition des internautes un formulaire en ligne leur proposant d’indiquer les pages internet qu’ils souhaitent voir supprimées de ses résultats de recherche. Pour ce faire, ils devront prouver leur identité, tout en précisant s’ils sont oui ou non une personnalité publique, et pour finir argumenter la raison de leur demande de retrait de lien.

bing

“Ces informations nous aiderons à évaluer l’équilibre entre votre intérêt individuel à la protection de votre vie privée, et l’intérêt public consistant à protéger la libre expression et le libre accès à l’information“, a expliqué Microsoft aux utilisateurs de Bing. L’entreprise a également précisé qu’ellene garantit pas qu’un résultat de recherche spécifique sera bloqué”.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans High Tech
free-mobile
Free mobile: les SMS illimités depuis l’Europe et les DOM

On n'arrête plus l'opérateur... Après avoir annoncé l'ajout d'une nouvelle destination à son forfait à 19,99€ par...

Fermer