Pompiers: des appels “polluants” avec le numéro d’urgence 112

Le numéro d’urgence européen crée en 1996 est un outil indispensable pour la population en cas de problème. Pourtant, d’après les pompiers de Paris, un nombre croissant d’appels reçus via le 112 ne concernent pas une demande de secours, et font donc “perdre un temps précieux“.

En effet, outre les blagues et autres canulars téléphoniques, ce sont les “appels de poche” qui polluent de plus en plus la ligne d’urgence. D’après le lieutenant-colonel Samuel Bernès, chef du bureau de la communication de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), “96% des appels reçus sur le 112 sont des appels de poche, il n’y a personne au bout du fil“, a-t-il expliqué hier mercredi 25 juin lors d’une conférence de presse. Un phénomène qui s’est amplifié depuis l’explosion des smartphones, puisque le 112 est automatiquement enregistré sur les téléphones.

Pompiers_Strasbourg_-_Renault_Midlum-3

Si l’on calcule le nombre d’appels inutiles reçus par le 112, mais aussi par le 18, le numéro français pour les pompiers, on arrive à un total de 2 000 à 7 000 chaque jour… Du temps de perdu pour les pompiers de Paris, qui en 2013 ont reçu 2,1  millions d’appels, et ont mené pas moins de 500 000 interventions.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans High Tech
free-mobile
Free solde son forfait sur vente-privee.com

Free et vente-privee.com ont déjà collaboré ensemble à plusieurs reprises, notamment pour des offres spéciales sur la "Freebox Crystal". Aujourd’hui...

Fermer