YouTube: la Commission européenne va-t-elle trancher en faveur des labels indépendants?

C’est en tout cas ce qu’espère l’association Impala, qui regroupe des labels indépendants comme PIAS, Epitaph, ou encore K7, et qui accuse YouTube d’abus de position dominante. La plainte a été déposée, et c’est maintenant la Commission européenne qui va devoir se pencher sur la question.

En effet, en pleine préparation de son futur service payant de streaming musical à la sauce Spotify, YouTube prévoit de modifier ses conditions, ce qui pourrait entraîner la disparition de certains artistes sur la plateforme, si jamais les labels refusaient le contrat proposé. Certains vont déjà dans ce sens, comme XL Recordings, Domino et 4AD, ce qui provoquerait la suppression d’artistes comme Adele ou le groupe Artic Monkeys sur YouTube.

youtube

Helen Smith, présidente exécutive d’Impala explique: « C’est un moment crucial pour le développement du marché de la musique en ligne, avec l’Europe au guidon. Quel héritage laissera l’Europe à ces compagnies? Comment l’Europe veut-elle que ses artistes et consommateurs soient traités? La Commission doit urgemment agir. Il est grand temps d’infliger des cartons rouges ». C’est pourquoi l’association réclame que les contrats déjà signés ne soient pas appliqués, et également que YouTube paye une amende pouvant aller jusqu’à 500 millions de dollars. En attendant, le site aurait déjà signé des accords avec 95% des labels partenaires de son service gratuit. La formule payante quant à elle, pourrait être effective dès la fin de l’été 2014.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans High Tech
songza
Musique en ligne: Google rachète Songza

Le géant américain se fait encore plus présent sur Internet, en annonçant sa nouvelle acquisition: le site d'écoute...

Fermer