AVC : manque de vitamine C, plus de risques d’accidents vasculaires cérébraux ?

Consommer plus de vitamines C pourrait permettre de limiter les risques d’AVC, accidents vasculaires cérébraux ? Selon une récente étude qui paraitra en Avril et détaillée dans le Figaro, 60% des personnes ayant eu une hémorragie cérébrale (AVC hémorragique), présentaient un déficit en vitamine C. Alors, un manque de vitamines C augmente-t-il le risque d’AVC ?

Afin de bien comprendre, détaillons les deux origines principales des accidents vasculaires cérébraux, les AVC. Un AVC peut être ischémique (formation d’un caillot de sang dans un vaisseau cérébral) ou hémorragique, lorsqu’un vaisseau sanguin se rompt dans le cerveau. Si les AVC hémorragiques sont moins courants, ils sont souvent fatals !

L’étude réalisée par les équipes du Dr Stéphane Vannier, du CHU de Rennes se sont penchés sur la liaison entre les vitamines C et les AVC hémorragiques. Et les résultats sont intrigants car 60% des personnes ayant souffert d’un AVC hémorragique présentait des carences en vitamines C !

orange-vitamine-C

Cependant, le Dr Vannier précise que ces résultats doivent être confirmés par d’autres études complémentaires : « il existe un intérêt évident à adopter un régime alimentaire équilibré, riche en fruit et légumes frais, mais ces résultats sont trop préliminaires pour recommander la prise de compléments alimentaires par vitamine C de façon préventive ». Rappelons néanmoins qu’une orange par jour apporte les besoins nécessaires en vitamine C de l’organisme !

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Santé
Automesure.com : et si on donnait un âge à son coeur ?

Et si vous utilisiez un site internet pour connaitre l'âge de votre coeur, en vous...

Fermer