Lombalgies aiguës: le paracétamol inefficace

D’après une étude baptisée “PACE”, menée auprès de 1600 patients souffrant de douleurs lombaires aiguës, l’acétaminophène(paracétamol), aurait un effet similaire à celui d’un placebo, c’est à dire un produit totalement inactif.

Les patients sous placebo auraient même récupéré plus vite que ceux qui ont reçu un antidouleur (16 jours contre 17 jours).  Pourtant, c’est bel et bien le paracétamol qui est automatiquement prescrit pour traiter ce mal de dos. L’équipe de chercheurs en charge de cette étude estime que “le paracétamol n’affecte en rien le temps du rétablissement d’une lombalgie commune aiguë“, indiquent-ils dans la revue médicale “The Lancet”

lombalgie_aiguë

Les trois groupes de patients suivis par les scientifiques australiens ont bénéficié d’un traitement différent: le premier a reçu du paracétamol 3 fois par jour, les sujets du deuxième groupe en prenait s’ils en ressentaient le besoin, et le dernier a en réalité été traité avec des comprimés de placebo. En revanche, tous les patients ont reçu des conseils et du réconfort sur leur état de santé; les chercheurs estiment que ce soutien est peut-être plus efficace pour soulager la douleur que le traitement médicamenteux.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Santé
moustique-tigre
Moustiques tigres: situation alarmante en France

En effet, d'après une publication de l’Institut de Veille sanitaire (InVS), tous les éléments indiquent une...

Fermer