( ! ) Notice: Undefined variable: post in /home/yookagence/trendymen/wp-content/plugins/facebook-open-graph-meta-in-wordpress/fbogmeta.php on line 61 Call Stack #TimeMemoryFunctionLocation 10.0001233096{main}( )../index.php:0 20.0007233536require( '/home/yookagence/trendymen/wp-blog-header.php' )../index.php:17 30.587212469976require_once( '/home/yookagence/trendymen/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:19 40.596212550264include( '/home/yookagence/trendymen/wp-content/themes/wonderwall-magazine/single.php' )../template-loader.php:106 50.596212550296get_header( )../single.php:1 60.596212550880locate_template( )../general-template.php:41 70.596212551144load_template( )../template.php:672 80.596312564648require_once( '/home/yookagence/trendymen/wp-content/themes/wonderwall-magazine/header.php' )../template.php:723 90.597212579256wp_head( )../header.php:34 100.597212579304do_action( )../general-template.php:2884 110.597212579880WP_Hook->do_action( )../plugin.php:478 120.597212579976WP_Hook->apply_filters( )../class-wp-hook.php:311 130.641213173264call_user_func_array:{/home/yookagence/trendymen/wp-includes/class-wp-hook.php:287} ( )../class-wp-hook.php:287 140.641213173776insert_fb_in_head( )../class-wp-hook.php:287
( ! ) Notice: Trying to get property of non-object in /home/yookagence/trendymen/wp-content/plugins/facebook-open-graph-meta-in-wordpress/fbogmeta.php on line 61
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0001233096{main}( )../index.php:0
20.0007233536require( '/home/yookagence/trendymen/wp-blog-header.php' )../index.php:17
30.587212469976require_once( '/home/yookagence/trendymen/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:19
40.596212550264include( '/home/yookagence/trendymen/wp-content/themes/wonderwall-magazine/single.php' )../template-loader.php:106
50.596212550296get_header( )../single.php:1
60.596212550880locate_template( )../general-template.php:41
70.596212551144load_template( )../template.php:672
80.596312564648require_once( '/home/yookagence/trendymen/wp-content/themes/wonderwall-magazine/header.php' )../template.php:723
90.597212579256wp_head( )../header.php:34
100.597212579304do_action( )../general-template.php:2884
110.597212579880WP_Hook->do_action( )../plugin.php:478
120.597212579976WP_Hook->apply_filters( )../class-wp-hook.php:311
130.641213173264call_user_func_array:{/home/yookagence/trendymen/wp-includes/class-wp-hook.php:287} ( )../class-wp-hook.php:287
140.641213173776insert_fb_in_head( )../class-wp-hook.php:287
STOCKAGE – L’ADN comme disque dur du futur pour stocker des millions de données ? Des chercheurs en bio-informatique ont créé un moyen de stocker des données sous forme d’ADN, qui a l’avantage de se conserver pendant des dizaines de milliers d’années comme le précise les scientifiques : « Nous savons déjà que l’ADN est une […]"/>

ADN : en remplacement du disque dur, le stockage du futur ?

STOCKAGE – L’ADN comme disque dur du futur pour stocker des millions de données ? Des chercheurs en bio-informatique ont créé un moyen de stocker des données sous forme d’ADN, qui a l’avantage de se conserver pendant des dizaines de milliers d’années comme le précise les scientifiques : « Nous savons déjà que l’ADN est une matière robuste pour stocker des informations, car nous en avons extrait des os de mammouth laineux, qui datent de dizaines de milliers d’années » . Alors comment l’ADN peut devenir le nouveau disque dur du futur ?

L’équipe européenne de l’institut européen de bio-informatique (EMLB-EBI) basé à Londres et dirigée par Nick Goldman travaille sur le stockage de données sur l’ADN depuis de nombreuses années  (notamment les travaux de bio-informatique et génétique de George Church) car « l’ADN est également incroyablement petit, dense et n’a pas besoin de puissance pour le stockage, le transport et la captation sont très faciles ». Une source infinie de stockage pour nos données, et à moindre coût !

Pour leur première étude, les scientifiques en bio-informatique ont éussi à produire puis à décoder de l’ADN contenant différentes données dont un enregistrement mp3 du discours «I have a dream» de Martin Luther King, une copie de l’article historique de Watson et Crick décrivant la structure moléculaire des composant de l’ADN et un texte contenant l’ensemble des sonnets de Shakespeare. Tout cela dans un grain de poussière contenant de l’ADN !

adn-disque-dur

Afin d’arriver à utiliser l’ADN comme système de stockage de données, les chercheurs ont transformé la version numérique de ces documents, une succession de 0 et de 1, en un code ADN – une succession de lettres A, C, T ou G , les bases qui composent les barres de a double hélice du code ADN. L’objectif de ce stockage n’est pas de remplacer la clef USB mais plutôt de stocker des archives très lourdes ou des data centers très onéreux comme l’explique au quotidien suisse Christophe Dessimoz, co-signataire de l’article paru dans Nature : «Comme le coût de conservation de l’ADN est quasi-nul, la méthode est déjà compétitive pour des applications très pointues. Par exemple, pour conserver à très long terme les coordonnées de sites nucléaires. D’ici 10 ans, le prix sera divisé au moins par 100 ce qui permettra vraiment de développer l’archivage par ADN.»

0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
Tabac : une hausse de la mortalité chez les femmes « fumeuses » ?

SANTE - Dans les années 60, les hommes avaient cinq fois plus de risque d’être...

Fermer