Alcool au volant : une tolérance zéro pour les 18-24 ans “discutée” ?

SECURITE – Vers une interdiction totale d’alcool au volant pour les jeunes de 18 à 24 ans ? Le délégué interministériel à la sécurité routière Frédéric Péchenard a affirmé au JDD que cette proposition “sera discuté au sein du Conseil national de sécurité routière, qui est un peu le parlement de la sécurité routière, notamment pour les 18-24 ans”. Alors pour ou contre l’instauration du “zéro gramme d’alcool dans le sang au volant” ?

L’alcool au volant reste un sujet préoccupant en matière de sécurité routière et les chiffres de la sécurité routière pour les 18-24 ans en France sont très clairs pour cette tranche d’âge qui représente 9% de la population, mais 25% des tués avec 40% des accidents mortels ou l’alcool est impliqué ! Mais cette décision de tolérance zéro en terme d’alcoolémie pour les jeunes fait débat !

Ainsi, Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière n’est pas pour cet éternel débat sur le sujet de la tolérance 0 même si elle admet que le sujet doit être traité : “Nous ne sommes pas en faveur de nouvelles lois alors que les anciennes ne sont pas complètement appliquées, notamment la loi Evin. Cette question, récurrente à l’approche des fêtes de fin d’année, mérite bien sûr d’être étudiée”.

Il en va de même pour Pierre Chasseray, directeur général de l’association 40 millions d’automobilistes, qui pense que la tolérance zéro pourrait avoir des effets négatifs sur la conduite des jeunes de 18 à 24 ans. En effet, pour ce spécialiste, il faut conserver ce seuil de 0,5 g/l, qui est “une tolérance”. Pierre Chasseray pense en effet que le risque sera augmenté si le tolérance passe à 0 : “Vu que j’ai bu un verre et que je suis positif, autant y aller.”

alcootest-conduite

En cette période de fêtes de fin d’année, la sécurité routière est au coeur des débats car M. Péchenard a annoncé dimanche l’installation de 200 nouveaux radars en 2013, ce qui portera le total à 4.200 radars (fixes, feux rouges, mobiles) justifiant ainsi cette décision : “Il faut que les automobilistes français roulent moins vite, ce qu’ils ont fait au cours des dix dernières années: la vitesse moyenne a baissé de 10 km/h depuis 2002. Mais ces résultats sont fragiles”.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
grippe-a-H1N1
Grippe A H1N1 : 35 cas en Haute Savoie, une épidémie en France ?

SANTE - Et si une nouvelle épidémie de Grippe A arrivait en France pour ces...

Fermer