Bactérie GFAJ-1. Etude : pas de vie uniquement grâce à l’arsenic !

ARSENIC – Une étude controversée publiée fin 2010 et financée par la NASA affirmait avoir découvert une nouvelle forme de vie qui se développait uniquement avec de l’arsenic ! 2 études publiées dans la revue Science, révèlent que la bactérie GFAJ-1 a besoin d’arsenic pour se développer mais également d’autres éléments et notamment du phosphate !

Le 2 décembre 2010, une équipe de chercheurs financée par la NASA et dirigée par Felisa Wolfe-Simon, une astrobiologiste alors à l’Institut de géophysique américain avait publiée une étude démontrant que la bactérie GFAJ-1 pouvait se développer uniquement grâce à de l’arsenic.

Suite à de nombreux commentaires négatifs, le même revue américaine Science a publiée deux études affirmant que cette bactérie GFAJ-1 a également besoin de phosphore pour se développer. Le phosphore étant rappelons le l’une des six molécules clés de la vie telle que nous la connaissons sur la Terre avec l’oxygène, l’hydrogène, l’azote, le carbone et le souffre.

arsenic

La première étude a étude a été conduite par le microbiologiste Tobias Erb de l’Institut de Microbiologie de Zurich en Suisse montre que la bactérie GFAJ-1 a besoin d’une certaine quantité de phosphate pour se développer. Cette étude est confirmée par une seconde sous la direction de Marshall Reaves de l’Université de Princeton (New Jersey, est) qui confirme que l’arsenic seule n’est pas suffisante pour permettre à la bactérie GFAJ-1 de se développer.

Ces deux études permettent à la revue Science de remettre les points sur les i : “En conclusion, les nouvelles recherches montrent que GFAJ-1 ne modifie pas les principes fondamentaux de la vie contrairement à l’interprétation des données faite par l’équipe de Felisa Wolfe-Simon. Si l’étude initiale s’était avérée exacte, une telle découverte aurait eu des implications importantes pour notre compréhension des conditions essentielles à l’existence de la vie telle que nous la connaissons”. L’open Science a donc démontré qu’il n’existait pas de nouvelle forme de vie pour l’instant…en attendant la prochaine étude !

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
femme-enceinte-grossesse
Dépression post-partum. Sujet tabou plus durable que le “Baby Blues” !

GROSSESSE - Si les femmes enceintes et les médecins évoquent régulièrement le Baby Blues pendant...

Fermer