Cancer de la prostate. L’hormonothérapie, nouveau traitement prometteur ?

HORMONOTHERAPIE – Un essai clinique présenté samedi à la 48ème conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago (Illinois, nord) nous amène de précieuses informations sur des traitements possibles des cancers de la prostate chez les hommes.

La 48ème conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) est le plus grand colloque mondial sur le cancer qui réunit plus de 30.000 cancérologues, chercheurs et représentants de firmes pharmaceutiques. Les scientifiques ont pu discuter notamment d’hormonothérapie.

Selon une étude sur le cancer ASCO 2012, chez les hommes dont le cancer ne s’est pas disséminé à tout l’organisme, une hormonothérapie délivrée par intermittence va réduire l’espérance de vie des patients. Un nouveau traitement va ainsi freiné la propagation des cancers métastasés. Basé sur la molécule l’acétate d’abiratérone, commercialisée sous le nom de Zytiga par le laboratoire américain Johnson & Johnson, ce traitement pourrait augmenter la qualité de vie des malades de cancer de la prostate en étendant sa durée de vie.

Dr Charles Ryan, professeur de médecine clinique à l’Université de Californie à San Francisco explique ainsi : “Ce médicament prolonge des vies et donne aux malades plus de temps durant lequel ils ne ressentent pas de douleur résultant de la progression du cancer”. Ces explications sont pleine d’espoir pour les personnes atteintes du cancer de la prostate car le Zytiga est l’un des nouveaux traitements les plus prometteurs et pourrait prolonger la vie des malades en ciblant la sécrétion hormonale dont se nourrit la tumeur cancéreuse.

prostate-cancer

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
soda-new-york
New York. Michael Bloomberg veut interdire la vente de sodas XL !

OBESITE - Les fast foods et les boissons extra-larges ont la côte aux Etats- Unis...

Fermer