Canicule et hôpital. Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

SANTE – La ministre de la Santé, Marisol Touraine a effectué une visite dans les locaux du Samu de Paris à l’hôpital Necker (Paris 15e). L’occasion pour la ministre de la Santé Marisol Touraine d’annoncé la réorganisation de l’urgence dans les hôpitaux et les services de soins suite aux enseignements tirés de la canicule en France et les fortes chaleurs.

Marisol Touraine a annoncé que «les journées de chaleur que nous avons connues sont les plus chaudes depuis 2003 même si la période a été courte dans le temps» ce qui va entrainer des réorganisations des urgences dans les hôpitaux. Cette annonce a eu lieu en présence du médecin urgentiste Patrick Pelloux qui avait dénoncé les conditions de soins lors de la canicule de 2003.

«J’aurai l’occasion dans les prochaines semaines avec les urgentistes, dans leur diversité, d’engager la réflexion pour mettre en place des mesures qui doivent nous permettre de répondre aux besoins, à la fois dans les services d’urgence et dans les territoires, puisque nous nous sommes engagés à ce qu’aucun Français ne se trouve à plus de 30 minutes de soins d’urgence» a expliqué la ministre de la santé Marisol Touraine.

Marisol-Touraine-retraite

Mais pour Marisol Touraine, omniprésente dans les médias depuis quelques semaines, cette restructuration doit s’effectuer en profondeur : «Pour moi les décisions à prendre sur les urgences, ne concernent pas que les services d’urgence : nous parlons de l’hôpital public (…), de notre système de santé. Médecine de proximité, relation avec l’hôpital, lien avec les urgences, c’est cette réorganisation d’ensemble qu’il faut engager si nous voulons que les canicules des années futures, les crises sanitaires soient traitées de manière satisfaisante»

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
sante-migraine
Migraine. Le cerveau des femmes plus sensible à la migraine ?

SANTE - La migraine ferait plus souffrir les femmes que les hommes selon une étude...

Fermer