Clonage : pourquoi “cloner” l’homme de Néandertal ?

NEANDERTAL – « Cherche femme aventureuse pour donner naissance à un Homme de Néandertal » ces propos du célèbre généticien George Church mal retranscris à cause d’une erreur de traduction de l’Allemand à l’Anglais ont bouleversé le monde scientifique et créés un véritable buzz. Ou en sont les recherches sur le clonage ? Alors pourquoi les scientifiques cherchent ils à cloner l’homme de néandertal ?

Depuis de nombreuses années, de nombreux scientifiques comme Svante Pääbo, directeur du département d’anthropologie évolutionnaire à l’Institut Max Planck de Leipzig, en Allemagne cherche à mieux comprendre le génome de l’Homme de Néandertal. L’objectif est clairement de reconstituer le génome humain de l’époque pour apprendre à mieux connaitre nos ancêtres ! Et il y a un pas entre connaitre l’ADN et réaliser un clonage…

Alors pourquoi parler de clonage de l’homme de Néandertal ? Il s’agit juste d’une erreur de traduction ! En effet comme l’a expliqué George Church, il n’est pas question de chercher une mère porteuse “aventureuse” pour réaliser ce clonage mais seulement de continuer à étudier le génome humain et l’ADN afin de développer des projets scientifiques comme l’explique le généticien américian : « Je vais m’en servir d’exemple éducatif, pour parler de journalisme et de technologie ».

clonage-neandertal

La “Dolly” de Néandertal n’est donc pas prévue pour tout de suite car ces études sont avant tout historique plutôt que futuristes et cherchent avant tout à comprendre notre passé avant de vouloir changer le futur. Des propos mal interprétés ont simplement allumer la mèche mais la communauté scientifique a bien fait de rassurer tout le monde et de contredire certaines versions mises en avant par les médias dans un but sensationnaliste !

Commentaires(4)
  1. yy 25 janvier 2013
  2. Marcel Darwin 25 janvier 2013
    • nervures 26 janvier 2013
    • D-mo 26 janvier 2013

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
telephone-volant-cancer
Cancer du cerveau : le téléphone portable comme “facteur aggravant” ?

PORTABLE - Et si l'utilisation du téléphone portable au volant augmentait les risques de développement...

Fermer