Co-dodo: dormir avec son bébé favorise les morts subites du nourrisson

On en parle déjà depuis plusieurs années… Pourtant, cette pratique fait de plus en plus d’adeptes, allant contre les indications du corps médical. Une nouvelle étude publiée lundi 14 juillet devrait peut-être inverser la tendance, puisqu’elle démontre qu’entre 2004 et 2012 aux USA, 75% des décès de nourrissons de moins de 3 mois concernaient ceux qui dormaient dans le même lit que leurs parents.

Bien que pratique pour la maman, et également bénéfique pour la relation entre enfant et parents, l’étude parue dans le « Journal of Pediatrics » confirme donc que le co-dodo est le principal facteur de risque de mort subite du nourrisson, avec 8207 morts dans 24 états américains. Les résultats des recherches indiquent également que cette pratique constitue un risque plus important si l’enfant a moins de trois mois. En effet, dans le cas des bébés plus âgés, le co-dodo représente 60% des décès, contre 75% pour les plus jeunes.

pieds-adulte-nourrisson

Même si la France compte moins de décès liés à la mort subite du nourrisson que les Etats-Unis, avec tout de même 250 bébés par an, des mesures de prévention s’imposent: dans 46% des cas, des problèmes de couchage ont été constatés (position de l’enfant ou co-dodo). Les chercheurs recommandent donc de préférer un berceau tout près du lit, plutôt que de faire dormir l’enfant dans le lit des parents. Ils appellent également à mettre le bébé sur le ventre plusieurs fois par jour, l’habituant ainsi à cette position, pour qu’il apprenne à se mettre de lui-même sur le dos.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Santé, Sciences
exoplanete
Espace: choisissez le nom d’une exoplanète!

Ce sont 305 exoplanètes qui cherchent un nouveau patronyme... Pour l'instant dotées de sobriquets comme "BD-10 3166...

Fermer