Ecrevisses : 28% des 576 espèces de crustacés d’eau douce menacés !

CRUSTACES – Une étude de trois ans conduit par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le Muséum national d’Histoire naturelle vient de donner ses premiers résultats. Avec la contribution d’une vingtaine de spécialistes, les résultats sont alarmants concernant un quart des espèces de crustacés d’eau douce en France ! En effet, plus de 28% des 576 espèces de crustacés d’eau douce sont menacés en France !

Les crustacés comprennent des centaines d’espèces comme les copépodes, ostracodes, amphipodes ou encore branchiopodes qui constituent un excellent baromètre de la qualité de l’eau. En effet, les crustacés sont souvent microscopiques et présents dans les mares, lacs, rivières ou eaux souterraines où ils ont un rôle clef comme le souligne l’IUCN et le Muséum. car les crustacés servent«à filtrer l’eau et à contrôler la prolifération des algues».

Les crustacés et notamment les écrevisses sont de précieux indicateurs de la qualité des eaux. Les spécialistes de cette étude se sont notamment penché sur la qualité de vie des écrevisses en France qui, selon le communiqué “ont vu leurs effectifs s’effondrer suite à la dégradation des rivières par les aménagements et la propagation d’une maladie mortelle, la peste des écrevisses».

Les 3 types d’écrevisses les plus fréquentes en France, l’Ecrevisse à pattes blanches , l’Ecrevisse à pattes rouges et l’Ecrevisse des torrents  sont respectivement menacés selon les degrés suivants : «vulnérable», «en danger» et «en danger critique» ! Pour sauvegarder les trois écrevisses présentes en France, des mesures ont été prises pour protéger leurs milieux de vie et réglementer leur pêche.

ecrevisse

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
boisson-energisantes
Boisson énergisantes. Alerte de l’Anses suite à 2 crises cardiaques mortelles !

RED BULL - Le marché des boissons énergisantes est en plein boom depuis quelques années...

Fermer