Greffe de cheveux: opération réussie pour une femme scalpée

Le 27 mai dernier, dans le port de Concarneau (Finistère), la navigatrice Angeline Mocholi intervient sur le moteur de son bateau. N’ayant pas vu l’arbre d’hélice qui continuait de tourner, ses cheveux sont alors happés: le cuir chevelu se déchire en deux parties, atteignant même les paupières. Réussissant malgré tout à appeler le 115, les secours récupéreront les deux morceaux du scalp, avant de la transporter de toute urgence au CHU de Brest, qui pratiquera une intervention de treize heures pour réimplanter son cuir chevelu.

Le Pr Weiguo Hu, qui a mené l’intervention, évoque “un défi technique en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique moderne“. Le Pr Laurent Lantieri, patron du service de chirurgie reconstructrice et esthétique de l’Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, souhaiterait que cette technique soit plus souvent pratiquée, estimant que “les gens ne savent pas qu’on peut réimplanter un cuir chevelu“. Car en général, les victimes de ces accidents bénéficient d’une greffe de peau, plus simple sur un plan technique, mais moins satisfaisante pour les patients, qui “vivent avec une perruque“, “n’ont plus de sourcils“, et ont des “cicatrices instables” selon le chirurgien.

greffe-de-cuir-chevelu

Pourtant d’après lui, “toute partie du corps amputée peut potentiellement être réimplantée“; il faut donc dans la mesure du possible placer l’organe arraché ou sectionné dans un sac sur un lit de glace, et consulter un spécialiste le plus rapidement possible.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
hyene-tachetee
Ardèche: naissance d’une hyène tachetée au Safari de Peaugres

"Une naissance rare en captivité", souligne le vétérinaire du zoo Baptiste Chenet. Dès leur mise au...

Fermer