Médicaments : une liste “noire” de médicaments à éviter selon Prescrire ?

PRESCRIRE – Une liste “noire” de médicaments à éviter selon le magazine indépendant Prescrire ? Dans son dernier numéro la revue indépendante Prescrire publie une liste de médicaments “plus dangereux qu’utiles” et invite patients et soignants à leur préférer les traitements éprouvés, “sans attendre que les autorités décident enfin les retraits du marché”. Une alerte importante de la revue sur cette “liste noire” de médicaments à éviter !

Décidément, après les affaires et plaintes concernant les pilules de 3ème et 4ème génération mais également la méthode anti-ancé Diane 35, de nouveaux médicaments sont pointés du doigt sur une liste noire diffusée par le magazine indépendant Prescrire ! En effet, la revue dénonce surtout les leaders d’opinion mais également les commerciaux des labos pharmaceutiques qui assurent “une promotion massive leur assure une image positive aux yeux des soignants et des patients“.

En effte, pour la revue Prescrire, “les autorités sanitaires n’ont pas fait leur travail de protection des patients en autorisant ou en laissant ces médicaments plus dangereux qu’utiles sur le marché malgré des signaux d’alerte manifestes“,
Les auteurs de la revue Prescrire tiennent ainsi à alerter les patients avant les autorités et mettent hors de cause les soignants qui “se retrouvent en difficulté, à contre-courant de l’opinion de nombreux spécialistes, des autorisations de mise sur le marché et des décisions de remboursement des assureurs maladies“.

medicaments-génériques

En mettant en avant les risques de cette liste d’environ 80 médicaments comme le Rasilez un antihypertenseur, du Vastarel ou encore du Primalan, du Motilium ou du Zyban, médicament destiné à aider les fumeurs dans le cadre d’un sevrage tabagique. Les autorités ont répondu via la Ministre de la Santé Marisol Touraine qui a jugé « extrêmement positif » le travail de « Prescrire » tout en demandant un effort de transparence sur ces médicaments : « J’ai demandé à l’Agence de sécurité du médicament de mettre sur son site dans les mois qui viennent l’ensemble des éléments concernant les médicaments qui ont été réévalués ».

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
Cancers : comment changer ses habitudes pour “éviter” 40% des cancers ?

SANTE - Et si les Français étaient fatalistes face aux cancers, l'une des maladies qui...

Fermer