Méningite B : l’UE autorise un premier vaccin (Bexsero de Novartis) !

VACCIN – La méningite B, la plus fréquente des méningites à méningocoque (1 cas sur 2) va enfin avoir son premier vaccin en Union Européenne ! En effet, après l’avis favorable de l’Agence Européenne du médicament, l’UE vient de donner l’autorisation au groupe pharmaceutique Novartis de commercialiser le Bexsero, un premier vaccin contre la plus fréquente des méningites.

Avant toute chose, il convient de rappeler que la méningite à méningocoque provoque une inflammation des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière et peut être mortelle dans un cas sur dix ! Chaque année dans le monde, 1,2 million de personnes sont victimes de la méningite. En France, la méningite n’est pas très répandue avec une incidence des infections autour de 1 cas pour 100 000 habitants.

La méningite à méningocoque se répartit en cinq sérogroupes de la bactérie dont trois principaux : A, B et C. Il existe un vaccin pour la A et la C mais, pour la méningite B, les scientifiques n’avaient jusque là pas trouver de vaccin, contre la plus fréquente des méningites ! Les personnes les plus touchées par la méningite sont les enfants et les adolescents. Le Bexsero, vaccin contre le méningocoque de type B, vient en effet d’être validé par l’Union européenne pour être commercialisé et ne sera utilisé que pour des enfants de plus de deux ans.

vaccin-meningite-B

Après cette validation par l’UE, chaque pays européen doit désormais étudier la demande du Bexsera, premier vaccin contre la Méningite B. Ainsi, en France, le Haut conseil de la santé publique décidera de son utilisation ou non puis la Haute Autorité de Santé (HAS) pour décider de son remboursement ou non ! Un chemin encore long avant de voir le premier vaccin contre la méningite B utilisé en France même si le groupe pharmaceutique est plutôt confiant : « Novartis coopère déjà avec les autorités souhaitant une mise en œuvre rapide de ce vaccin ».

0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
Rougeole : moins de décès mais « trop » de cas en France ?

VACCIN - Si la rougeole tue moins qu'il y a 10 ans, la France est...

Fermer