Microbes et bactéries dans les hôtels. 80% des objets contaminés !

SANTE – Que ce soit dans les hôtels français ou à l’étranger, il n’existe aucune réglementation d’hygiène ou de contrôle pour les bactéries et les microbes dans les chambres d’hôtels. En France, la direction départementale des Affaires sanitaires et sociales (DDASS) peut mener une enquête mais seulement en cas de plainte d’un cient.

C’est pourquoi Katie Kirsch, de l’université de Houston a souhaité partir à la recherche des bactéries dans six chambres d’hôtel du Texas, de l’Indiana et de Caroline du Sud. Malgré l’échantillon réduit, l’étude permet de mettre en lumière des mesures d’hygiène douteuses qui ont été présenté lors de la dernière réunion de la Société américaine de microbiologie.

«Dans les hôtels, le personnel d’entretien nettoie entre 14 ou 16 chambres par jour, explique Katie Kirsch, en passant environ 30 minutes par chambre. Identifier les points sensibles à l’intérieur des chambres pourrait permettre d’établir des bonnes pratiques d’hygiène et de réduire les risques potentiels que peut présenter la contamination microbienne»

Et en effet, dans plus de 80% des chambres d’hôtel analysées on retrouve des bactéries, principalement d’origine fécale. Les zones plus contaminées sont la télécommande de télévision ou encore l’interrupteur principal de la chambre. Le problème c’est que l’on en trouve aussi sur les éléments qui permettent de nettoyer les chambres comme les serpillières et les éponges.

Malheureusement, Laurent Duc, président de la branche hôtellerie de l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) qui regroupe la moitié des 20.000 établissements français confirme les propos de cette étude : «Le problème est connu. Il y a trente ans à l’école hôtelière, on nous recommandait déjà de nettoyer les téléphones et les interrupteurs avec de l’alcool».

hotelChambre3

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
gastro-enterite
Mort subite d’un sportif. Une autopsie contre le dopage ?

DOPING - De Marc Vivien Foé à Antonio Puerta ou encore Piermario Morosini, de nombreux...

Fermer