Santé animale. Le virus de Schmallenberg et les normes mondiales de M. Le Foll.

VIRUS – Depuis le début de cette année 2012, le virus de Schmallenberg a considérablement affaibli de nombreux cheptels d’éleveurs français. Le nouveau Ministre de l’Agriculture souhaite lutter efficace contre ces cas d’épizootie qui fragilise l’agriculture française.

A l’occasion du lancement lundi à Paris de la 80e session générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le nouveau ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a appelé à l’élaboration de normes communes au niveau mondial pour lutter contres les cas d’épizootie.

Le principal virus visé par le ministre Le Foll est le virus de Schmallenberg qui a d’importantes répercussions au niveau économique pour la France. En effet, depuis le mois de Mars 2012, la Russie a suspendu les importations de bovins, ovins, caprins et porcs vivants dans l’Union européenne par peur de propagation de ce virus touchant les bêtes. Le Ministre de l’Agriculture n’a pas reçu beaucoup de soutiens au niveau européen mais pour lui des mesures communes sont nécessaires : « Seules des normes communes garantissent à la fois la protection de la santé animale, donc celle des consommateurs et le commerce mondial »

vaches-union-europenne

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
bars-a-sourires
Bars à sourires. Une vraie alternative au dentiste pour des dents blanches ?

SANTE - Après les bars à ongles, les bars à sourires sont les derniers espaces...

Fermer