Sommeil : et si vous laissiez pleurer votre bébé la nuit ?

SANTE – «Les bébés qui pleurent durant ces moments de veille sont ceux dont on dit qu’ils ne font pas leur nuit», explique Marsha Weinraub professeur de psychologie à l’université Temple (États-Unis) et principale auteur de l’étude qui montre que laisser son bébé pleurer la nuit peut être positif ! Alors, êtes vous prêts à laisser votre enfant en pleurs durant la nuit ou est-ce trop difficile ?

Alors, laisser son bébé pleurer la nuit peut-il l’aider à mieux faire ses nuits ? «Tous les bébés comme tous les adultes ont des cycles de sommeil d’une heure et demie à deux heures au cours desquels ils se réveillent puis se rendorment» explique l’auteur de cette étude sur des enfants entre 6 et 36 mois, répartis en 2 groupes, ceux qui font leur nuit et ceux qui ont du mal à dormir !

Selon l’étude publiée fin 2012 dans Developmental Psychology, il vaut mieux laisser son bébé pleurer la nuit afin qu’il retrouve de lui même le sommeil ! Se précipiter pour le câliner ne vas pas l’aider à faire ses nuits mais au contraire, lui fournir de mauvaises habitudes pour ses nuits suivantes ! En effet, venir le bercer n’aidera pas votre enfant à trouver ses propres cycles de sommeil ! ET c’est une étude scientifique basée sur plus de 1200 enfants de 6, 15, 24 et 36 mois et réalisée par les chercheurs Weinraub M, Bender RH, Friedman SL, Susman EJ, Knoke B, Bradley R, Houts R et Williams J qui le dit !

pleurs-de-bebe

Pas d’inquiétudes à avoir si votre bébé ne fait pas ses nuits car comme le démontre les chiffres de cette étude scientifique, à l’âge de six mois, 66 % des bébés font leur nuit tandis que 33 % se réveillent encore toutes les nuits. A partir de 15 mois, votre enfant doit commencer à trouver seul ses cycles de sommeil et si vous constater trop de réveils nocturnes à 18 mois, il est important de contacter un médecin afin de voir si votre enfant à des difficultés à s’endormir ! Alors, allez-vous continuer à vous lever chaque nuit pour bercer votre enfant, ou au contraire vous appuyer sur cette étude pour lui permettre de trouver ses propres cycles de sommeil ?

0 shares
  1. ginko
    7 janvier 2013

    Je pense qu’il est tout à fait normal qu’une mère s’adapte au rythme de son bébé les premières semaines. Après les 9 mois de grossesse, la séparation entre la mère et son bébé se fait progressivement. Il devrait arriver un moment où la maman n’a plus envie de se lever la nuit pour s’occuper de son bébé. Le bébé devrait très bien le supporter. Les mères qui se continuent à se lever la nuit devraient se demander pourquoi elles se mettent ainsi à la disposition de leur bébé alors qu’elles devraient en s’accordant plus de temps pour elles-mêmes permettre aussi au bébé d’accéder à l’autonomie.

  2. lili
    7 janvier 2013

    c est du grand n’importe quoi . ils se disent scientifiques et nous annoncent des vérités qui n ‘en sont pas . laisser pleurer un enfant n ‘a jamais servi à rien du tout

  3. Ginko
    7 janvier 2013

    En fait ce genre de conseils, donne aussi raison à des parents qui font de toute façon le choix de laisser pleurer le bébé par stoïcisme, parce qu’ils ont décidé de « ne pas se laisser mener par le bout du nez » pour des pleurs. Un bébé qui pleure longtemps et à qui personne ne répond peut aussi apprendre qu’il est dans un monde où l’effet des relations est inexistant. Aucune recette ne peut s’appliquer de manière généralisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sciences
alcool
Alcoolisme : boire jeune favorise les risques d’addiction ?

SANTE - Et si boire de l'alcool jeune, à l'adolescence, rendait plus dépendant à la...

Fermer