SANTE – L’association OFT (office français de prévention du tabagisme) va être remplacé par la société privée Direct Medica pour la gestion du 39 89, la ligne de «Tabac info service». Suite à la fin du contrat de l’OFT, l’appel d’offre pour la gestion de cette consultation téléphonique a été remporté par Direct Medica, une société privée qui du coup génère de nombreuses réactions !

En effet les tabacologues qui conseillaient les fumeurs depuis dix ans sur la ligne téléphonique du 39 89 craignent un scandale politico-sanitaire. Les tabacologues et l’OFT mettent en avant les conflits d’intérêts présumés entre Direct Medica et l’industrie du médicament car cette entreprise privée vend elle même des produits permettant d »essayer d’arrêter de fumer. L’OFT dénonce en effet un conflit d’intérêt pour la gestion de cette ligne « Tabac Info Service » : «Parmi ses références, quatre des cinq laboratoires qui fabriquent les substituts nicotiniques et les traitements à l’arrêt !»

tabac-cigarette

De son côté, la société Direct Medica se défend dans un communiqué de presse : « Il est inacceptable d’accuser un acteur de santé de conflit d’intérêt pour la seule raison que cet acteur entretien des relations contractuelles avec des industriels du médicament ».

Tabac-Info-Service  dont le numéro d’appel « 39 89″ est apposé sur tous les paquets de cigarette, est l’une des dix-sept lignes d’aide anonyme gérées par l’Institut national pour l’éducation à la santé (Inpes). Cette nouvelle affaire relance l’épineux problèmes des lobbys dans l’industrie de la santé comme le révèle Act’up face à l’autorisation du Truvada par la FDA (L’U.S. Food and Drug Administration) afin de réduire le risque d’infection et de transmission du VIH.