Vidéo Lance Armstrong : «Mon cocktail : EPO, transfusions et testostérone» !

OPRAH WINFREY – “Je vois cette situation comme un gros mensonge que j’ai répété de nombreuses fois” a déclaré l’ex coureur cycliste et 7 fois gagnant du Tour de France Lance Armstrong. Mais ses aveux lors de son interview accordée à Oprah Winfrey aux Etats-Unis sont édifiants de calme et de tranquilité. Découvrez la vidéo de Lance Armstrong chez Oprah Winfrey !

“Oui, j’ai pris de l’EPO, j’ai pratiqué des transfusions sanguines, j’ai pris d’autres produits comme de la testostérone.”
Réagissant aux questions claires de la présentatrice culte américaine Oprah Winfrey, l’ex coureur cycliste Lance Armstrong répond à toutes les accusations et passe enfin aux aveux concernant le dopage pour remporter tous ses titres ! Un dopage que Armstrong juge “professionnel et malin, mais c’était traditionnel”.

video-armstrong-oprah-winfrey

Et Lance Armstrong affirme s’être dopé tout au long de sa carrière, tout en refutant les accusations qui l’accuse d’avoir eu des deals avec l’UCI, l’Union Cycliste Internationale : “J’ai commencé au milieu des années 90. Mon cocktail : EPO, transfusions et testostérone. J’ai fait ça sur mes sept Tours de France. Ce n’était pas possible de faire ce que j’ai fait sans ça. Il n’y a pas eu de meeting secret avec l’UCI, je n’ai pas donné d’argent en échange d’une protection (en 2002). C’est l’UCI qui m’a demandé de l’argent, ils en avaient besoin, mais ce n’était pas un ‘deal’.” Voici les meilleurs moments de l’interview de Lance Armstrong chez Oprah Winfrey en vidéo :

En plus de ses aveux concernant son dopage, Lance Armstrong revient également sur sa personnalité jugeant que son mental de compétiteur lui a joué des tours : “J’étais un compétiteur avant mon cancer, mais pas un compétiteur acharné. Après mon diagnostic, je me suis dit que je ferai tout pour survivre et c’était bien. Ensuite j’ai transposé ça au vélo et c’était mal.Lance Armstrong explique également la puissance de décision qu’il avait au sein de son équipe cycliste en temps que leader, avouant à demi mot que ces pratiques de dopage étaient monnaie courante : “Est-ce que c’était systématique dans l’équipe ? J’étais le leader, je donnais l’exemple. Je pouvais ‘virer’ un coureur, mais je ne l’ai pas fait. Il n’y a pas eu de pression verbale, ça n’a pas existé. Ce n’est pas vrai ce que dit Christian Vande Velde, que je forçais les coureurs. »

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sport
Transfert PSG. Carlo Ancelotti l’a dit: “le mercato est terminé” !

FOOTBALL - Et si le PSG avait en effet terminé son mercato hivernal ? Le...

Fermer